Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image
Accessibilité
Haut de page

Up

Kératocône 06/04/2013

Topografía Queratocono 1

Le kératocône est une dystrophie cornéenne se manifestant par une protrusion non inflammatoire de la cornée dans sa région axiale. La cornée s'amincit de la périphérie au centre entraînant une augmentation de la courbure, ce qui se traduit par de la myopie, de l'astigmatisme et une protrusion en forme de cône.

Le kératocône est la première cause de greffe de cornée chez l'enfant et l'adulte jeune.

Les causes de cette maladie demeurent encore inconnues. Plusieurs facteurs sont probablement en jeu. Dans environ 6 - 8 % des cas, il semblerait que plusieurs membres d’une famille soient touchés par cette maladie. Cependant, si chacun des membres des patients se soumettaient à une topographie de la cornée, il serait probable que ce pourcentage soit revu à la baisse. Le reste des cas apparaissent de manière sporadique. Ceux-ci répondent à des modes de transmission héréditaire complexes faisant encore l'objet de recherche.

D'autres cas peuvent être causés par une allergie oculaire ou par le fait de se frotter continuellement les yeux.

Le kératocône débute habituellement à la puberté et progresse sur une période de dix à vingt ans. Plus le patient est jeune, plus le rythme de progression est important.

Symptômes

Dans les premiers stades, le patient peut avoir une bonne acuité visuelle, y compris sans correction. La seule difficulté rencontrée est de trouver une bonne correction de vision pour le patient.

Dans les stades intermédiaires, le patient souffre d'une baisse de la vision et d'une augmentation soudaine de l'astigmatisme. Celui-ci ne peut être complètement corrigé avec des lunettes, mais s'améliore grâce au port de lentilles de contact rigides ou perméables au gaz. En raison d'une progression constante de l'astigmatisme, le patient a besoin de changer fréquemment de lunettes et de lentilles de contact.

Lorsque le kératocône est à un stade très avancé, le patient souffre d'une baisse de l'acuité visuelle aussi bien avec des lunettes qu'avec des lentilles de contact. Les raisons sont un astigmatisme irrégulier, un taux accru des aberrations optiques de haut degré et des cicatrices cornéennes.

En l'absence de pathologies, l'astigmatisme n'évolue généralement pas dans le temps, contrairement à la myopie et l'hypermétropie. Pour cela, il est important de consulter un ophtalmologiste pour écarter la possibilité d'un kératocône lorsque l'astigmatisme d'un enfant ou d'un jeune adulte augmente brusquement.

Il est très important de le diagnostiquer dès les premiers stades chez ces patients en particulier, car le pronostic du kératocône a énormément évolué grâce à l'application de traitements visant à freiner sa progression. Il est désormais moins nécessaire de recourir à des greffes de cornée.

Traitement

Il existe différentes possibilités de traitement selon l'évolution du kératocône.

Certains cas de kératocône sont suffisamment légers, du moins pendant un certain temps, pour que les lunettes puissent garantir une bonne correction visuelle. Toutefois, les lentilles de contact rigides ou perméables au gaz sont très utiles dans tous les cas, excepté dans les cas légers.

Dans les cas où l'on observe une progression et une évolution du kératocône, le cross-linking cornéen s'est révélé efficace pour freiner son évolution.

Les anneaux intra-cornéens permettent de contrer la déformation de la cornée provoquée par le kératocône.

Dans les stades les plus avancés, lorsque la vision a diminué de manière conséquente ou qu'il existe une cicatrisation de la cornée dans sa partie centrale, le traitement approprié est une greffe de cornée. Aujourd'hui, il est possible de remplacer uniquement les couches affectées de la cornée. Il s'agit de la kératoplastie lamellaire.


Procédures analogues

· Topographie cornéenne

· Microscopie spéculaire

· OCT de segment antérieur

· Aberrométrie


Author

Dr Paula Verdaguer, médecin
Inscrite à l'ordre des médecins de Barcelone, sous le numéro 40737
Ophtalmologiste
Spécialiste de la cornée, de la chirurgie réfractive et de la cataracte

Last modified 16 November, 2018 - 13:31